Héros de l'information

Lúcio Flávio Pinto

Depuis plus de 25 ans, c’est l’homme orchestre d’un bimensuel de 12 pages sans peur et sans publicité, Jornal Pessoal(journal personnel) qu’il écrit et diffuse dans les rues de Belém, dans l’État du Pará. Lúcio Flávio Pinto, sociologue de formation, est un journaliste obstiné. En 1987, il a claqué la porte du quotidien O Liberal qui refusait de publier son enquête sur l’implication de deux hommes d’affaires dans l’assassinat d’un député. En 2005, ayant dévoilé l’opacité financière d’O Liberal, il s’est fait tabasser par le fils du propriétaire, puis empêché par la justice de suivre le procès des susdits pour évasion fiscale ! Mais les menaces de mort et une trentaine de poursuites judiciaires ne l’empêchent pas de continuer à écrire sur le narcotrafic, la déforestation et la corruption généralisée.