Actualités

23 mai 2019

Chine: RSF réclame la libération d’un journaliste enquêtant sur les prisonniers politiques

Reporters sans frontières (RSF) appelle à la libération du journaliste-citoyen chinois Ma Xiao, détenu depuis près d’un mois suite à la publication d’une série d’entretiens avec des prisonniers politiques.

Le journaliste-citoyen pékinois Xie Qiang, connu sous le nom de plume Ma Xiao, a été arrêté le 27 avril pour avoir « provoqué des disputes et semé des troubles », une accusation délibérément vague utilisée par le régime chinois pour réduire au silence les critiques. En 2008, Ma Xiao était un contributeur du site Chinese Human Rights Defenders (CHRD), basé aux États-unis, il a aussi publié depuis 2013 une série d’entretiens avec des prisonniers politiques sur les sites de journalisme-citoyen chinois et sur Boxun News.


« En informant le public chinois sur le système judiciaire et les conditions de détention des prisonniers politiques, deux domaines réputés pour leur opacité, Ma Xiao a effectué une tâche d’utilité publique et ne devrait pas être puni pour cela, insiste Cédric Alviani, responsable du bureau Asie de l’Est de Reporters sans frontières (RSF), qui appelle les autorités chinoises à « libérer immédiatement Ma Xiao et tous les journalistes détenus en Chine. »


Ma avait déjà été détenu durant une courte période en 2012, quelques jours avant le 18e congrès national du Parti communiste chinois (PCC). En Chine, plus de 65 journalistes et blogueurs sont actuellement emprisonnés dans des conditions qui laissent craindre pour leur vie. Le pays a chuté au 177e rang sur 180 dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019 publié par RSF.